NewsSports

L’UE va doubler le financement du vaccin COVAX à 1 milliard d’euros Programme de programme de vaccination des nations de l’UE

La commission exécutive de l’Union européenne prévoit de doubler sa contribution au programme COVAX de l’Organisation mondiale de la santé, portant l’engagement du bloc des 27 nations à l’initiative de fournir des vaccins aux pays pauvres à 1 milliard d’euros (1,2 milliard de dollars).

La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, fera la proposition plus tard vendredi lors d’une réunion des dirigeants du Groupe des sept puissances économiques, a déclaré le porte-parole de la Commission européenne, Eric Mamer,

Von der Leyen est également sur le point d’annoncer un montant supplémentaire de 100 millions d’euros (121,4 millions de dollars) pour soutenir les campagnes de vaccination en Afrique en partenariat avec les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies.

L’UE est l’un des principaux bailleurs de fonds du programme COVAX, qui vise à garantir un accès équitable aux injections de COVID-19 pour les pays à revenu faible et intermédiaire. COVAX espère déployer quelque 336 millions de doses d’ici la fin juin, et environ 2 milliards de doses d’ici la fin de l’année.

Mais le programme a déjà manqué l’objectif de commencer la vaccination dans les pays pauvres en même temps que les doses étaient déployées dans les pays riches.

Cette semaine, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a vivement critiqué la distribution «extrêmement inégale et injuste» des vaccins COVID-19, affirmant que 10 pays avaient administré 75% des vaccins administrés dans le monde à ce jour et exigeant un effort mondial pour obtenir tous les nation vaccinée dès que possible.

Amnesty International a déclaré que le fait de ne pas garantir l’accès mondial aux vaccins représente «un échec moral abject qui finira par nuire aux pays riches».

«Les dirigeants des pays du G-7 se tirent une balle dans le pied en ne garantissant pas la distribution équitable des vaccins contre le coronavirus dans le monde», a déclaré Netsanet Belay, directeur de la recherche et du plaidoyer à Amnesty International, alors que les dirigeants du G-7 se préparaient à tenir leur première réunion de l’année.

L’Union européenne a été critiquée pour sa gestion du processus d’achat de vaccins du bloc. Bien que l’UE se soit dotée d’un portefeuille pouvant atteindre 2,6 milliards de doses, ce qui serait largement suffisant pour vacciner ses 450 millions d’habitants, les vaccinations en Europe ont été ralenties par des retards dans la production et les livraisons de vaccins.

En plus de sa contribution COVAX, l’UE a déclaré qu’elle souhaitait partager certaines de ses doses avec ses voisins d’Europe et d’Afrique. Von der Leyen a régulièrement insisté sur le fait que la solidarité mondiale est nécessaire non seulement pour aider les pays les plus pauvres du monde, mais aussi pour protéger l’UE, car «personne n’est en sécurité tant que tout le monde n’est pas en sécurité».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page