News

Le gouvernement marocain soutient la légalisation du cannabis à usage médical

Publié le:

Le gouvernement marocain, premier producteur mondial de haschich, a ratifié jeudi un projet de loi visant à légaliser l’usage médical du cannabis mais a maintenu une interdiction de son usage récréatif. Le Parlement, cependant, doit encore donner son approbation finale à la législation.

Le projet de loi appelle à la création d’une agence nationale pour réglementer l’industrie et à la création de coopératives qui cultiveraient des plants de cannabis «certifiés».

Cette décision «reconvertirait» les plantations illicites de cannabis en «activités légales et durables qui génèrent des emplois», selon le texte du projet de loi.

Selon un rapport de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) de l’année dernière, le pays d’Afrique du Nord est le plus grand producteur mondial de résine de cannabis, ou haschisch.

La production marocaine de cannabis a été estimée à plus de 700 tonnes dans une étude de 2020 de l’Initiative mondiale contre la criminalité transnationale organisée.

Les chiffres publiés par les autorités marocaines cette semaine ont montré que 55000 hectares (environ 136000 acres) de terres dans la région montagneuse du nord du Rif étaient utilisés pour cultiver illégalement du haschich en 2019.

Les autorités n’ont pas donné d’estimations plus récentes mais en 2018, la production était estimée à 45000 hectares.

La légalisation du cannabis à usage médical positionnera le Maroc sur un marché mondial qui croît à un taux annuel de 30% et de 60% par an en Europe, selon le ministère de l’Intérieur du Maroc.

La réglementation de l’État améliorera les conditions de vie des agriculteurs et les protégera des réseaux de trafic de drogues illicites, avait déclaré le ministère.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page