Business

Ever Given commence à se déplacer dans le canal de Suez: sites de suivi du trafic maritime

CAIRE: L’énorme porte-conteneurs qui bloque le canal de Suez depuis près d’une semaine a commencé à se déplacer lundi, selon les sites de suivi du trafic maritime, laissant espérer que la route commerciale mondiale vitale pourrait bientôt être dégagée.

Le MV Ever Given, plus long que quatre terrains de football, est coincé en diagonale sur le canal depuis mardi, étranglant les chaînes d’approvisionnement mondiales et coûtant des milliards à l’économie mondiale.

La poupe du bateau s’est maintenant éloignée de la rive ouest du canal, selon les sites de Vesselfinder et de myshiptracking, un fait confirmé par une source AFP au canal.

L’Autorité du canal de Suez (SCA) n’avait publié aucune confirmation officielle et on ne sait pas encore quand la circulation le long du canal reprendra.

Mais dans un communiqué publié vers 5 heures du matin, heure locale (03h00 GMT), le SCA a déclaré que “les manœuvres de remorquage pour renflouer le porte-conteneurs Ever Given ont commencé avec l’aide de 10 remorqueurs géants”.

Inchcape, une société de services maritimes, a tweeté que le navire avait été «remis à flotter avec succès» et qu’il était «en cours de sécurisation».

Un responsable du canal, qui a demandé l’anonymat, a déclaré que l’équipe au sol avait commencé des vérifications techniques et était rassuré que le moteur du navire fonctionnait.

Le chef de la SCA, Oussama Rabie, avait déclaré ce week-end à une chaîne d’information égyptienne que les équipes de sauvetage travaillaient 24 heures sur 24.

Ils se sont concentrés sur les efforts pour enlever le sable autour du navire, avec 27000 mètres cubes (plus de 950 000 pieds cubes) déblayés à une profondeur de 18 mètres (59 pieds), a déclaré dimanche le porte-parole de la SCA, George Safwat.

Dimanche soir, une compagnie maritime, les agences Leth, avait déclaré que les autorités égyptiennes avaient décidé que davantage de remorqueurs étaient nécessaires pour déplacer le navire et avaient reporté la tentative de renflouement autour de la marée haute de dimanche.

La crise a contraint les entreprises à choisir entre attendre ou réacheminer les navires à travers l’Afrique, ce qui ajoute une énorme facture de carburant, 9000 kilomètres (5500 miles) et plus d’une semaine de voyage entre l’Asie et l’Europe.

Chaque jour de blocus pourrait coûter entre 6 et 10 milliards de dollars au commerce mondial, selon une étude publiée vendredi par l’assureur allemand Allianz.

Cela se traduit par environ 0,2 à 0,4 point de pourcentage de croissance annuelle du commerce chaque semaine.

Les autorités ont déclaré que 369 navires sont actuellement bloqués en attendant la réouverture du canal.

La Russie a offert son assistance dimanche, à la suite d’autres pays dont les États-Unis qui ont fait des offres similaires.

Signe des effets d’entraînement, les autorités de la Syrie ravagée par la guerre ont déclaré que la crise avait frappé ses importations de carburant en provenance d’Iran et l’avait forcée à rationner des approvisionnements déjà rares.

L’agence roumaine de santé animale a déclaré que 11 navires transportant du bétail hors du pays ont également été touchés, l’organisation caritative Animals International mettant en garde contre une “tragédie” potentielle affectant quelque 130 000 animaux.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page