NewsSports

En Ouganda, des îles éloignées testent la livraison des vaccins COVID-19 Ouganda AstraZeneca UNICEF Afrique

Les îles éloignées de l’Ouganda ont testé les efforts des responsables de la santé fournissant des doses de vaccin COVID-19 alors que les efforts mondiaux pour accéder aux zones difficiles d’accès se poursuivent.

Récemment, Edward Arineitwe, administrateur sanitaire adjoint du district de Kabale, s’est assis dans un bateau à moteur, les mains jointes, sur une glacière transportant des doses de vaccin. Le bateau a traversé le lac Bunyonyi, le deuxième lac le plus profond d’Afrique, dans l’ouest de l’Ouganda, dans une zone parsemée d’îles qui abritent quelque 2 500 personnes.

La pandémie COVID-19 a compliqué la vie des habitants de l’île qui dépendent du tourisme comme source majeure de revenus.

En raison de l’éloignement de la région, de nombreux résidents n’avaient pas encore été vaccinés contre le COVID-19. Et une porte-parole de l’UNICEF, Catherine Ntabade, a déclaré que les fonds n’étaient pas disponibles pour permettre aux agents de vaccination de se rendre et revenir des îles jusqu’à présent.

Quelque 300 personnes ont reçu des doses de vaccin le premier jour du trajet. L’objectif est d’atteindre 1 000 des résidents les plus vulnérables des îles.

L’Ouganda a lancé sa campagne de vaccination contre le coronavirus à la mi-mars, ciblant plus de 20 millions de personnes les plus exposées au risque d’infection, notamment les agents de santé, les enseignants, les personnes âgées et les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents.

Plus de 300 000 Ougandais ont reçu la première dose du vaccin AstraZeneca. Mais l’hésitation à la vaccination chez certaines personnes reste un obstacle en plus des obstacles logistiques.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page