News

Kagame du Rwanda salue le rapport français sur le génocide de 1994 comme un “ grand pas en avant ”

Publié le:

Dans un entretien exclusif avec FRANCE 24 et RFI lors d’une visite à Paris lundi, le président rwandais Paul Kagame a salué comme “un grand pas en avant” un rapport des historiens français publié en avril qui concluait que la France avait une responsabilité “écrasante” dans le génocide de 1994. au Rwanda. Le dirigeant rwandais a ajouté que Kigali et Paris avaient désormais une chance d’avancer.

Le rapport (en français), qui se préparait depuis des années, concluait que la France restait un collaborateur du régime hutu qui était à l’origine de la mort d’au moins 800 000 personnes en à peine 100 jours et était «inébranlable dans son soutien», même lorsque le projet de exterminer la minorité tutsie est devenu clair. La France a longtemps été accusée de ne pas en faire assez pour arrêter les tueries.

Lorsqu’on lui a demandé s’il souhaitait que la France présente des excuses pour les événements de 1994, le rwandais Kagame a déclaré qu’il ne demanderait pas d’excuses, mais qu’il en “apprécierait” une, si elle était à venir.

Il a également évoqué la violence en République démocratique du Congo voisine et n’a pas exclu la possibilité d’opérations militaires conjointes avec Kinshasa.

Interrogé sur le procès du héros de “Hotel Rwanda” Paul Rusesabagina – qui a été arrêté l’année dernière au Rwanda après avoir mystérieusement disparu lors d’une visite à Dubaï – Kagame a appelé à un “procès équitable” mais a qualifié Rusesabagina de “criminel”.

Le dirigeant rwandais, au pouvoir depuis 2000, a refusé de dire s’il envisageait de briguer un quatrième mandat.

Veuillez cliquer sur le lecteur vidéo pour regarder l’interview complète.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page