News

Gbagbo prévoit de retourner en Côte d’Ivoire le 17 juin après l’acquittement de la CPI

Publié le: Modifié:

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo prévoit de rentrer chez lui le 17 juin après son acquittement des accusations de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale, a annoncé lundi son parti.

Le retour de Gbagbo pourrait être compliqué par une peine exceptionnelle de 20 ans qui lui a été infligée par contumace en novembre 2019 par un tribunal ivoirien pour détournement de fonds de la banque centrale régionale.

En avril, le président Alassane Ouattara a déclaré que Gbango était libre de rentrer de La Haye mais n’a pas précisé si Gbagbo avait été gracié.

Assoa Adou, le chef d’un parti pro-Gbagbo, a annoncé la date du retour à la maison de l’ancien président devant une foule venue fêter l’anniversaire de Gbagbo à Abidjan.

Gbagbo, qui a eu 76 ans lundi, a été président de 2000 jusqu’à son arrestation en 2011, après son refus de concéder la défaite électorale à Ouattara. La violence post-électorale a dégénéré en une guerre civile qui a coûté la vie à 3 000 personnes.

Le 31 mars, la CPI a confirmé une décision de 2019 selon laquelle les procureurs n’avaient pas présenté suffisamment de preuves pour prouver leurs arguments contre Gbagbo et Charles Ble Goude, un ancien dirigeant de la jeunesse et l’un de ses assistants.

(REUTERS)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page