News

Mali : le président par intérim Goïta visé par une attaque au couteau à la mosquée de Bamako

Publié le:

Deux hommes armés, dont un brandissant un couteau, ont attaqué mardi le président par intérim du Mali Assimi Goïta dans la Grande Mosquée de la capitale Bamako, a déclaré un journaliste de l’AFP témoin de l’événement.

L’attaque a eu lieu pendant les prières de la fête islamique de l’Aïd al-Adha.

Goïta a depuis été retiré des lieux, selon le journaliste, qui a déclaré qu’il n’était pas immédiatement clair s’il avait été blessé.

Le ministre des Affaires religieuses, Mamadou Koné, a déclaré à l’AFP qu’un homme avait “tenté de tuer le président avec un couteau” mais avait été appréhendé.

Latus Touré, le directeur de la Grande Mosquée, a déclaré qu’un attaquant s’était précipité sur le président mais avait blessé quelqu’un d’autre.

L’AFP n’a pas été en mesure de confirmer immédiatement les comptes.

Le Mali a du mal à contenir une insurrection djihadiste qui est apparue pour la première fois dans le nord du pays en 2012 et s’est depuis propagée au Burkina Faso, au Mali et au Niger.

Des milliers de soldats et de civils ont été tués et des centaines de milliers ont fui leurs maisons.

Le conflit s’est également traduit par une instabilité politique dans la capitale.

Le colonel Goïta a mené un coup d’État en août dernier, renversant le président élu Ibrahim Boubacar Keita après des semaines de manifestations de masse contre la corruption et le conflit djihadiste de longue date.

En mai, il a renversé un gouvernement de transition qui avait été chargé de ramener le pays à un régime civil en février 2022.

Il a ensuite été nommé président de transition, mais s’est engagé à respecter l’objectif de retour au gouvernement civil.

(FRANCE 24 avec AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page