News

Cameroun: une attaque de Boko Haram tue plusieurs soldats, selon le gouverneur régional

Publié le:

Au moins six militaires camerounais ont été tués samedi dans une attaque de Boko Haram dans l’extrême nord du pays, a annoncé le gouverneur de la région à la télévision d’Etat.

Des combattants lourdement armés de Boko Haram « sont arrivés vers quatre heures du matin à bord de six véhicules », a déclaré à la télévision CRTV le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Bakari Midjiyawa.

“Nous déplorons la mort de nos six soldats, morts au combat, et quatre autres ont été blessés.”

L’attaque a eu lieu à Sagme, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière avec le Nigeria, d’où est originaire Boko Haram.

Selon un rapport de police, confirmé par plusieurs sources locales, huit militaires ont été tués.

Boko Haram et sa faction dissidente, l’État islamique, la province d’Afrique de l’Ouest (ISWAP) ont multiplié ces dernières années leurs attaques meurtrières contre les forces de sécurité et les civils dans l’extrême nord du Cameroun, ainsi que dans les régions frontalières avec trois pays voisins, le Nigeria, le Niger et Tchad.

Ils ont aussi fréquemment enlevé des civils, en particulier des femmes et des enfants.

Les combats avec Boko Haram et les djihadistes de l’ISWAP ont tué plus de 36 000 personnes depuis 2009 et chassé près de deux millions de personnes de chez elles dans le nord-est du Nigeria.

Mi-juin, Boko Haram a confirmé que son chef, Abubakar Shekau, avait été tué après des affrontements avec l’ISWAP.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page