News

Éthiopie : Inquiétudes croissantes pour l’unité alors que le conflit du Tigré s’étend

Le conflit a provoqué une crise humanitaire massive. L’agence des Nations Unies pour l’enfance, l’Unicef, a déclaré vendredi que plus de 100 000 enfants du Tigré pourraient souffrir de malnutrition potentiellement mortelle l’année prochaine, tandis que la moitié des femmes enceintes et allaitantes dépistées dans la région souffrent de malnutrition aiguë.

Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

  1. Quand le pays est géré par des pseudos politiques , ici en l’occurrence Abey ,le premier ministre, avec un caractère des touarègues, basé sur un esprit furtive et instable politiquement, il n’est donc pas étonnant que tout un peuple souffre de cette mal conduite des affaires de l’État éthiopien. Et tous les États africains sont menacés au même titre que l’Éthiopie. À l ‘instar de cette guerre qui se prépare entre Algérie et Maroc sur la question du Sahara occidental, les citoyens des deux États souffriront comme le peuple éthiopien souffre du mal nutrition ,et un manque de nourriture et pourtant cette nourriture existe mais l’État empêche les citoyens d’y avoir accès , et des maladies liées à la nourriture à l’accès à l’eau potable et donc de traiter l’eau du barrage dans les normes internationales en quantité d’un ph et des éléments de consistance… l’Algérie est aussi menacée par le manque d’eau ,le Maroc aussi dans l’arrière pays ou existe que des roches et donc avec cette guerre il y a une autre guerre civile transfrontalière arabes vs berbères de Souss Massa à Ourzazatte à Tizi Ouzou à Adrar à Tilmim…et qui est censée durer longtemps,car une guerre n’est jamais neutre . Les enfants sont les premières victimes et tant que l’État n’est pas encore mûr , avec une conscience d’État, l’Éthiopie ne peut rien résoudre avec les politiques au pouvoir et il me semble qu’une guerre est indispensable et utile pour un ‘’karcher’’ à tout le système actuel . Et puis Abey ne veut pas et ne peut pas comprendre et ses membres d’État profond ,sont plongés jusqu’au coup avec des problèmes liés au barrage Renaissance et que tous ces problèmes se chevauchent car les avions de chasse et égyptiens surtout et soudanais se préparent à aller bombarder ce barrage, car la diplomatie se fait désirer mais pas l’ésprit des touarègues d’Abey et ses membres d’État profond, afin d’assurer le remplissage du Nil en Égypte car déjà maintenant l’Égypte souffre énormément du manque d’eau qui commence à se faire rare et les gens préfèrent d’abord l’agriculture au niveau de l’irrigation et que la quantité d’eau est très calculée au niveau de ses utilisations . L’Éthiopie fait plus de 100 millions d’habitant comme l’Égypte qui souffre aussi du mal nutrition en sus de l’eau . Donc tout dépend du caractère démocratique ou non de ceux qui gouvernent le pays tout en sachant que l’État profond n’a rien avoir avec la démocratie ou la situation préoccupante des citoyens mais plus par le vol et la corruption à toutes les structures d’État , d’où le colonialisme des États puissants à gérer ce genre de pays et donc l’Afrique est toujours parias , la convoitise se fait sentir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page