News

Les enfants “invisibles” du Gabon : pas d’acte de naissance, pas d’école


Les enfants dont les naissances n’ont jamais été officiellement déclarées sont appelés « fantômes » ou enfants « invisibles ». Il s’agit d’une irrégularité administrative lourde de conséquences : des millions d’enfants africains sont exclus du système éducatif simplement parce qu’ils n’ont pas d’acte de naissance. Au Gabon, le gouvernement estime que 7 400 enfants manquaient le précieux document en 2018, souvent à cause de la méconnaissance par leurs parents de la procédure administrative après la naissance de leur enfant. Nos rapports d’équipe.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page